Mobiliser les jeunes avant et pendant les Jeux

Alors que les préparatifs pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ) de 2020 à Lausanne s’intensifient, nous vous présentons comment Lausanne 2020 respecte et met en œuvre avec succès l’énoncé de sa mission, c’est-à-dire de mettre sur pied des Jeux “pour les jeunes, par les jeunes et avec les jeunes”.

Lorsque 1 880 athlètes adolescents, venus de plus de 80 pays, arriveront en Suisse l’année prochaine pour la troisième édition des JOJ d’hiver, ils feront l’expérience de vivre une manifestation dont l’ADN sera la jeunesse et dont la principale préoccupation sera l’engagement d’une nouvelle génération de concurrents et de spectateurs.

À titre d’exemple, Lausanne 2020 a suivi la voie ouverte par les JOJ de Buenos Aires 2018, en garantissant l’entrée gratuite partout, excepté à la cérémonie d’ouverture. Cette initiative donnera la possibilité aux jeunes de la région, comme d’ailleurs, d’assister à autant de compétitions qu’ils le souhaitent, sans se heurter à des obstacles d’ordre financier.

Par ailleurs, la décision d’accueillir les athlètes à Lausanne en deux temps signifie qu’un nombre plus grand de jeunes aura la possibilité de participer aux compétitions. Les éditions précédentes des JOJ avaient adopté l’approche traditionnelle d’une arrivée massive unique, mais l’idée de diviser le nombre total des participants aux JOJ 2020 en deux groupes, lesquels arriveront et partiront à des moments différents, rendra possible l’hébergement d’un plus grand nombre d’athlètes. Lausanne pourra ainsi accueillir environ 800 concurrents de plus que les JOJ d’hiver de Lillehammer 2016.

De nouveaux sports, ainsi que de nouvelles formules pour les manifestations existantes constituent également une part importante du processus visant à susciter l’engagement des jeunes. Les nouvelles générations de sportifs ont des goûts différents, par conséquent l’introduction – pour la première fois – du ski alpinisme, ainsi que l’inclusion d’équipes de hockey sur glace plurinationales 3×3, d’équipes féminines de luge double et une épreuve féminine de combiné nordique, ont pour but de cultiver la fraîcheur faite d’innovations de ces Jeux.

Une grande partie de l’organisation, de la vision et de la conception des JOJ de Lausanne 2020 a été pensée et façonnée par des jeunes. Ainsi, la mascotte des Jeux, baptisée Yodli, les pictogrammes et l’identité visuelle des Jeux ont été créés par des étudiants de l’École romande d’arts et de communication de la ville de Lausanne (ERACOM). Afin de s’assurer que Yodli plairait aux jeunes amateurs de sports, des projets ont tout d’abord été présentés aux écoliers de la ville de Lausanne pour recueillir leurs impressions, et pouvoir ensuite soumettre les projets au vote de 500 jeunes athlètes suisses, âgés de 12 à 18 ans.

Quant à la vasque olympique, aux podiums, ainsi qu’aux plateaux sur lesquels seront présentées les médailles olympiques, ils ont été dessinés par des étudiants de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) et de l’École de la construction (EDC), alors que l’ERACOM a, pour sa part, œuvré à la conception et au développement de la marque.

De plus, de jeunes enseignants de la Faculté des hautes études commerciales de l’Université de Lausanne ont participé à l’élaboration de la stratégie numérique des JOJ. Quant à la planification élaborée sur le plan nutritionnel pour les mets offerts aux athlètes, elle a été en partie confiée aux étudiants de la célèbre École hôtelière de Lausanne (EHL).

Comme le déclare Ian Logan, directeur général de Lausanne 2020 : “Nous souhaitons faire participer les jeunes à la préparation et l’organisation de cette grande manifestation, cela au moyen de partenariats signés avec les hautes écoles et universités du canton, ainsi que de toute la Suisse occidentale. Notre ambition est de construire un héritage solide, qui servira les générations futures, c’est-à-dire les dirigeants de demain”.

Cet accent mis sur la jeunesse était déjà envisagé avant même que Lausanne eut été officiellement désignée ville hôte des JOJ, soit dès la constitution par le comité de candidature, au mois de mai 2015, d’un conseil de la jeunesse, composé de jeunes athlètes, étudiants et professionnels suisses.

Chargé de veiller à ce que les JOJ soient conçus pour un public jeune, le conseil a dès lors été divisé en deux groupes : d’une part, le conseil des jeunes, servant de jury pour le choix de la musique officielle des JOJ de Lausanne 2020, œuvre musicale composée par les étudiants de la Haute école de musique de Lausanne (HEMU) et, d’autre part, le conseil des athlètes, dont la double tâche a été de faire part aux élèves de ses impressions sur l’expérience que Lausanne 2020 veut faire vivre aux jeunes athlètes, ainsi que de transmettre aux élèves sa propre expérience olympique.

L’engagement des écoles du canton de Vaud a également été très élevé, puisque 70 % d’entre elles, soit 130’000 élèves, ont déjà, d’une manière ou d’une autre, pris une part active dans l’organisation de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse.

À cet égard, la prochaine génération lausannoise de radiodiffuseurs potentiels aura l’occasion de s’engager dans les JOJ, car les élèves de certaines des écoles du canton de Vaud, actives dans ce domaine, seront aux commandes d’une émission de radio transmise en direct, émission qui sera diffusée avant et pendant les Jeux.