Les danseurs sur glace japonais Nishiyama et Yoshida inspirés par leur coéquipier Hanyu

Le duo japonais de danse sur glace, Nishiyama Shingo et Yoshida Utana, est en bonne position pour devenir les prochaines sensations du patinage artistique, et ils sont certainement au bon endroit pour le faire.

Ils s'entraînent au Toronto Cricket, Skating and Curling Club au Canada, d’où sortent également les champions olympiques Hanyu Yuzuru (JPN), Yuna Kim (KOR) et le double champion du monde Javier Fernandez (ESP).

Sous la direction du légendaire entraîneur et double médaillé d'argent olympique Brian Orser - qui a mené Hanyu, Kim et Fernandez au sommet - Nishiyama, 17 ans, et Yoshida, 16 ans, sont devenus très populaires auprès des fans de patinage artistique.

Joe Toth/OISphotos.com

"C'est spécial de s'entraîner au même endroit que Hanyu et ses coéquipiers", a déclaré Nishiyama lundi à la patinoire de Lausanne.

"Je peux observer comment ils s'entraînent avant les compétitions et comment ils s'échauffent avant de s'entraîner. J'apprends beaucoup. C'est une bonne influence et un bon environnement".

L'admiration de Nishiyama pour le double champion olympique Hanyu est éloquente - l'une de ses premières publications sur Instagram est celle d’une vidéo de la performance de Hanyu pour conserver son titre aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Sur cette vidéo, Nishiyama s'est engagé à travailler dur pour devenir lui aussi un grand patineur.

Son post avec le plus de "likes" jusqu'à présent est une photo avec Hanyu au NHK Trophy en novembre dernier.

Le fait d'appartenir au même club que les champions historiques pourrait être un élément de pression pour certains athlètes, mais Yoshida dit qu'elle et Nishiyama le prennent comme un élément de motivation.

"Nous ne ressentons pas de pression pour être à leur hauteur", dit-elle. "Nous faisons de la danse sur glace, donc c'est un événement différent."

"Mais c'est très inspirant de s'entraîner avec un entraîneur comme Brian et dans le même club que des gens comme Yuzuru et Javier. Ça vous donne envie de travailler plus dur."

Nishiyama a suivi ses rêves de patinage artistique au Canada lorsqu'il avait 14 ans, déménageant seul dans un endroit où il ne connaissait ni les gens ni la langue.

ed Leicester/OISphotos.com

"Je voulais m'entraîner dans un bon environnement, avec de bons patineurs ", a-t-il dit. " C'est pourquoi j'ai décidé d'aller à Toronto.

"Le plus dur était la barrière de la langue. Maintenant, je peux parler un peu d'anglais, mais quand je suis allé à Toronto pour la première fois, je ne parlais pas l'anglais et c'était difficile de communiquer avec mon entraîneur et mes amis."

Malgré un résultat quelque peu décevant à Lausanne 2020 - Nishiyama et Yoshida ont terminé sixièmes sur 12 couples en danse sur glace - leur popularité reste intacte alors qu'ils se tournent vers les Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022.

" C'est très amusant, il y a beaucoup de soutien et de gens qui nous encouragent, et je ressens énormément l'énergie des fans ", a déclaré Nishiyama.

OIS mc/sg/rm

Par Olympic Information Service (OIS)

Restez à jour en suvant OIS sur Instagram, Facebook et Twitter