Le combiné nordique par équipes mixtes : une victoire "presque" relaxante pour la Norvège

La victoire de la Norvège à l'épreuve de combiné nordique par équipes mixtes aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 a été si facile mercredi, qu'elle aurait presque pu passer pour une séance d'entraînement.

La Norvège a terminé avec 1 minute et 19,3 secondes d'avance sur l'Autriche, l'Italie raflant le bronze à la dernière minute.

Alors que le pays est généralement connu comme l'un des grands champions de ski de fond, il a fallu à l'équipe toute l'aide de ses sauteurs à ski pour s'assurer un départ en bonne position. 

L'épreuve par équipes mixtes comprend six athlètes, et les résultats du saut à ski déterminent l'ordre de départ du relais 4 x 3,3 km.

Nikolai Holmboe (NOR) gagnant l'or | Simon Bruty, OISphotos.com

Au cours d'un spectacle grandiose sur la colline du Centre nordique des Tuffes dans la matinée, la Norvège a pris une avance de 12 secondes, avant que l'épreuve ne se déplace vers la Vallée de Joux pour le relais.

L'écart s'est creusé à chaque échange, et lorsque le skieur norvégien Nikolai Holmboe s'est élancé sur la piste, il avait déjà une avance de près d'une minute.

“Nous sommes arrivés confiants, déclare le sportif de 17 ans, désormais titulaire de deux médailles d'or et d'une médaille d'argent à Lausanne 2020. J'étais un peu nerveux, mais je n'avais personne derrière moi. J'aurais presque pu me détendre.

L'équipe norvégienne et ses médailles | Simon Bruty, OISphotos.com

"Je sais que j'ai un bon sprint, donc tant que je suis en bonne position dans la dernière colline, je contrôle la situation. C'est une sensation merveilleuse. Mon objectif pour la saison était de réussir dans cette épreuve, donc je suis content.

Le niveau est haut ici [aux JOJ], donc je dois m'entraîner plus dur. L'année prochaine, j'espère participer aux Championnats du monde juniors.”

Même les Autrichiens savaient que le résultat sur la piste était quasiment inévitable.

“Il est évident que [la Norvège] est la reine du ski de fond, reconnaît l'Autrichienne Witta Luisa Walcher. Nous avons tous fait notre maximum et, en fin de compte, nous sommes arrivés en deuxième position et je pense que les membres de l'équipe ont tous fait un très bon boulot.”

Le sauteur à ski autrichien David Haagen ajoute : “Nous ne nous attendions pas à ce que les Norvégiens soient aussi forts sur la colline, mais ils ont fait du bon travail.

Les conditions étaient relativement bonnes aujourd'hui, il n'y avait pas autant de vent que les autres jours. Mais pour les Norvégiens, la journée a été meilleure que les précédentes. Nous avons fait ce que nous avions à faire, et je pense que les deux nations sont satisfaites du résultat.”

La première et la deuxième place semblant acquises d'avance, c'est la bataille pour la troisième place qui a donné lieu à un drame de dernière minute.

L'Italie a perdu son avance sur la France lors de l'échange final, accusant un retard d'environ 11 secondes. Mais l'Italien Elia Barp, mu par le désir de sauver l'honneur des skieurs de son pays, a pris près de neuf secondes d'avance sur les Français.

L'italien Elia Barp prend la troisième place | Simon Bruty, OISphotos.com

“Dans la dernière montée, je l'ai vu [Luc Primet, (FRA)] devant moi, raconte Barp. Il avait l'air tellement fatigué ! Quand je l'ai rattrapé, il m'a regardé comme pour me dire 'Non'. Quand je l'ai dépassé, il ne m'a pas suivi, et c'est en franchissant la ligne d'arrivée que j'ai réalisé que nous étions troisièmes. Ça me fait tellement plaisir !

Bien sûr, nous avons aussi le ski de fond dans le sang. Il n'y a pas que les Scandinaves ou les Russes qui excellent dans cette discipline. C'est une manière de montrer au monde entier que les Italiens savent aussi skier et qu'ils peuvent s'illustrer dans ce sport.”

L'Autriche et la Norvège se sont partagé le butin de la compétition en combiné nordique, la première remportant les médailles d'or individuelles masculines et féminines.

OIS mc/kc/rm

Par Olympic Information Service (OIS)

Restez à jour en suivant OIS sur Instagram, Facebook et Twitter