Lausanne, Capitale Olympique

Alors que la Capitale Olympique se prépare à accueillir en 2020 les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’hiver, redécouvrons certains des moments les plus mémorables de la riche histoire de Lausanne, ville qui accueille le siège du Comité International Olympique (CIO).

Les premières années
Le CIO s’est réuni pour la première fois à Lausanne en 1913 pour sa Session annuelle et son 5e Congrès. La cérémonie d’ouverture du Congrès a été organisée par la municipalité et s’est tenue au Casino de Montbenon, lequel deviendra en 1915 le premier siège officiel du CIO dans la ville. Le baron Pierre de Coubertin a choisi de déplacer l’organisation en Suisse pour lui offrir un environnement pacifique et stable en temps de guerre en Europe. Ainsi qu’il l’a déclaré : “L’Olympisme trouvera dans l’atmosphère indépendante et fière que l’on respire à Lausanne, le gage de liberté dont il a besoin pour progresser.”

©CIO

Un siège plus permanent
En 1922, le CIO installe un siège plus permanent – avec seulement deux personnes – à la Villa Mon-Repos, gracieusement prêtée par la ville de Lausanne, qui avait fait l’acquisition du bien un an auparavant. En plus de fournir un bureau à Pierre de Coubertin et des salles pouvant être utilisées pour les réunions du CIO, la Villa Mon-Repos abritait une autre partie importante de l’histoire du CIO à Lausanne, à savoir le premier Musée Olympique. Pierre de Coubertin avait prévu d’exposer pendant de nombreuses années des trophées olympiques et des memorabilia, et il a été convenu que la collection pourrait être conservée dans une salle au troisième étage de la Villa Mon-Repos. L’intérêt allant croissant pour la collection, le CIO s’est prononcé en faveur du développement du Musée lors de sa Session de 1923 et, plus tard dans les années 1920, ce dernier a été ouvert au public pour la première fois.

©CIO

Entretenir la flamme
Dans le cadre du relais de la flamme olympique pour les Jeux Olympiques de Londres 1948, la flamme olympique a été acheminée à Lausanne. Madame la Baronne de Coubertin était présente lors d’une cérémonie organisée à Mon-Repos, siège du CIO. De là, la flamme a fait halte au cimetière du Bois-de-Vaux, sur la tombe du fondateur des Jeux Olympiques de l’ère moderne.

©CIO

De la place pour grandir
Avec la croissance continue des Jeux Olympiques et du Mouvement olympique, le CIO a dû déménager dans un siège plus grand en 1968. Après près d’un demi-siècle à la Villa Mon-Repos, il a emménagé dans ses nouveaux locaux dans l’élégant château de Vidy, sur les rives du lac Léman.

©CIO

Lausanne, Capitale Olympique
En 1986, pour répondre aux besoins de l’administration du CIO en pleine expansion, l’organisation a inauguré son nouveau siège à Vidy, qui était relié au château par un couloir en verre. Deux ans plus tard, les travaux de construction d’un nouveau Musée Olympique permanent à Ouchy ont commencé. Celui-ci a été inauguré en 1993. À l’occasion du centenaire du CIO en 1994, Lausanne a été officiellement désignée capitale olympique par le CIO, soulignant ainsi son rôle important dans l’essor du Mouvement olympique.

©CIO

Célébrations du centenaire
Le CIO a fêté ses 100 ans à Lausanne en 2015 avec une série d’événements organisés pour l’occasion. Parmi les festivités, citons la tenue d’une exposition spéciale au Musée Olympique – “100 ans ensemble … Le CIO et Lausanne” – et l’organisation d’une course du centenaire pour le public. La ville de Lausanne a aussi tenu à marquer le coup en renommant les arrêts de métro et bus “Lausanne-Ouchy” “Ouchy-Olympique” en l’honneur des 100 ans de présence de l’organisation olympique dans la ville.

©CIO

Lausanne, ville hôte
En juillet 2015, le CIO a attribué l’organisation des JOJ d’hiver de 2020 à Lausanne, donnant ainsi la chance à la capitale olympique de devenir à son tour ville hôte d’une édition des Jeux. Forts de l’héritage olympique unique de Lausanne, les 3es JOJ d’hiver – lesquels se tiendront à Lausanne même et aux alentours, sur les rives du lac Léman et dans les proches Alpes vaudoises – semblent prêts à ancrer encore davantage le Mouvement olympique dans l’ADN de la ville.

©CIO

Un nouveau siège
Le 23 juin 2019, jour de son 125e anniversaire, le CIO a officiellement inauguré la nouvelle Maison Olympique – l’un des bâtiments les plus durables au monde. Conçue pour refléter la mission principale du CIO, à savoir faire du monde un monde meilleur par le sport, la Maison Olympique rassemble sous un seul et même toit 500 collaborateurs de l’organisation et partant, réaffirme le profond attachement du CIO à Lausanne, la capitale olympique.

©CIO/Luca Delachaux