Les trois piliers du programme éducatif de Lausanne 2020

Olivier Mutter enseigne à l'Université de Lausanne, où il est chargé de projet dans le domaine du sport avec un mandat spécifique pour gérer la relation entre l'Université de Lausanne et les JOJ de Lausanne 2020, dont il a conçu et dirige le programme éducatif. Ce travail est mené en collaboration étroite avec le comité d'organisation de Lausanne 2020 et le CIO. Il prend la forme de sept activités reposant sur trois piliers : protéger l'athlète, travailler sur sa performance, et travailler sur l'athlète au-delà du sport.

"Sur la partie protection, c'est lui faire comprendre qu'il est un modèle et qu'il doit prendre soin de sa santé", explique Olivier Mutter, "sur la performance, en collaboration avec l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance en France), c'est lui faire passer des tests pour qu'il prenne conscience de ses forces et de ses faiblesses, de la façon dont il peut mieux s'entraîner pour qu'il ait une carrière plus longue et couronnée de succès. Et quand on parle d'au-delà du sport, c'est notamment gérer ses relations avec les médias, sa carrière etc. Nous avons vraiment construit un dispositif avec ces trois piliers et ces sept activités."

S'agissant de la performance et de la santé de l'athlète, "qui est au cœur des prestations que nous apportons à Lausanne 2020", Olivier Mutter précise : "Nous travaillons avec l'INSEP, mais également avec le CHUV, le Centre hospitalier universitaire vaudois pour la partie médicale, avec la HES (Haute école de santé) et ses étudiants en ostéopathie qui nous aident à prendre des mesures concernant les athlètes, et avec l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui nous fournit toute la technologie."

"Il y a le volet santé qui tourne autour de la prévention des blessures, mais, et c'est aussi une préoccupation du CIO, nous nous intéressons principalement à la performance de l'athlète : comment mieux s'entraîner ou encore comment réaliser des performances de façon durable."

Un test grandeur nature

Lors des JOJ de Buenos Aires qui ont eu lieu en octobre 2018, Olivier Mutter et ses équipes ont pu mettre en place et tester un certain nombre d'éléments qui seront présentés à Lausanne 2020 : "Nous avons créé ce qui s'appelle le "performance accelerator" (accélérateur de performances) avec des tests au niveau de la posture, de la qualité du mouvement. Avec l'aide de la technologie qui a permis aux athlètes de recevoir ensuite un retour avec des experts en entraînement, sur leurs forces et faiblesses. Les athlètes ont ainsi pu recevoir des conseils pour leur entraînement. Un dispositif qui a vraiment bien fonctionné." Et qui sera proposé à Lausanne 2020.

Dialogue avec les champions et journées de réflexion avec les Fédérations Internationales de sport

Concernant le programme éducatif, des modules "dialogue avec les champions" seront proposés aux jeunes participants : aussi des athlètes modèles et des stars du sport viendront-ils partager leur expérience, échanger, et leur donner des conseils avertis. Les activités seront essentiellement centrées sur les deux villages, le Vortex à Lausanne et celui de Saint-Moritz, et les Fédérations Internationales de sport apporteront leur contribution en proposant des "journées de réflexion", à savoir des journées spécifiques consacrées à un sport en particulier avec les spécialistes de la discipline.

Et l'universitaire lausannois de conclure : "le programme éducatif dans toute son ampleur, c'est également dire que nous avons des événements sportifs inspirants qui permettent à l'athlète de comprendre que le sport, ce n'est pas uniquement gagner c'est aussi partager des moments avec des personnes originaires de tous les pays, garçons et filles confondus. La dimension sportive va au-delà de la compétition, c'est ce que nous souhaitons leur faire comprendre. Ensuite, il y a la plateforme Athlete365 du CIO avec tous ses modules qui permettent aux jeunes de préparer leur carrière, leur nutrition etc. Nous mettrons ces contenus à leur disposition, les sujets abordés sont beaucoup plus vastes que la simple question de la performance sportive."