Lausanne 2020 et Paris 2024, une ambition commune

Les deux comités d’organisation ont uni leurs compétences et leurs expertises, dans le cadre d’une convention de collaboration, signée aujourd’hui à Paris, dans la volonté d’optimiser l’organisation de leurs événements.

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Lausanne 2020 et le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont signé ce jour une convention de collaboration portant sur un partage d’expertise et de bonnes pratiques, visant une organisation et une livraison efficace et innovante des Jeux.

Cet accord a été signé en marge de la « réunion des partenaires d’organisation » (‘Delivery Partners Meeting’), qui s’est tenue avec le Comité International Olympique, à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’expertise et de la performance), par Virginie Faivre et Ian Logan, respectivement présidente et directeur général de Lausanne 2020, ainsi que par Tony Estanguet et Etienne Thobois respectivement président et directeur général de Paris 2024. Une délégation de Lausanne 2020 a fait le déplacement pour l’occasion, cette signature ayant fait l’objet d’une première séance de travail entre les deux comités.

Cette collaboration s’inscrit dans la droite ligne des recommandations de l’Agenda 2020 du CIO, qui entend favoriser les rapprochements et les échanges entre les différents comités, pour une organisation optimisée des Jeux.

Cette collaboration apparaît comme une évidence pour les deux comités d’organisation qui, outre leur proximité géographique et culturelle, partagent de nombreuses valeurs et ambitions communes. Lausanne 2020 et Paris 2024 ont construit leur projet en portant des engagements forts, notamment en termes d’excellence environnementale, d’innovation et de durabilité, en s’appuyant largement sur des structures déjà existantes ou temporaires. Les deux comités ont également fait de l’engagement des populations, pour des Jeux ouverts et accessibles, leurs priorités. Enfin, plusieurs des épreuves de Lausanne 2020 – le saut à ski, le biathlon et le combiné nordique – se dérouleront sur le territoire français au stade Jason Lamy-Chappuis des Tuffes, dans la station jurassienne des Rousses.

Concrètement, cette convention de collaboration porte sur quatre grandes thématiques :

  • Un partage d’expertises et de bonnes pratiques: cette coopération technique portera principalement sur les services aux Jeux, l’héritage, le développement durable, l’engagement et l’innovation.
  • L’engagement autour des Jeux: Lausanne 2020 et Paris 2024 appuieront réciproquement leurs actions en matière d’engagement des populations et d’éducation. Paris 2024 pourra ainsi contribuer à mobiliser les établissements scolaires du Jura et des autres départements limitrophes français, notamment dans le cadre de la Semaine Olympique et Paralympique dans les écoles, autour des JOJ de Lausanne 2020.
  • Des collaborations dans le domaine des ressources humaines: le partage d’expérience et de compétence, en termes RH comme au niveau des volontaires, sera valorisé et facilité entre les deux comités.
  • Communication et promotion des événements: chaque comité pourra déployer des actions spécifiques visant à promouvoir et à renforcer la visibilité de l’autre événement.

Cette signature intervient huit mois après l’accord scellé entre Paris 2024 et Tokyo 2020 (juillet 2018), et fait suite au travail déjà initié avec Los Angeles 2028. Elle illustre le lien très fort qui unit désormais le CIO, l’IPC et les villes organisatrices, dans une ambition commune de co-construction.

« Nous vivons une période très excitante d’évolution au sein du Mouvement Olympique, a déclaré Virginie Faivre, Présidente de Lausanne 2020. Cet élan qui vise notamment à améliorer la manière dont les Jeux peuvent répondre aux besoins des communautés qui les organisent est extrêmement positif. Cette collaboration en est une expression concrète. Lausanne 2020 est un projet en lui-même collaboratif, où plusieurs régions et municipalités différentes de Suisse et de France, travaillent à livrer un événement unique. Nous sommes bien sûr fiers de pouvoir amener notre contribution à l’organisation de Paris 2024, et nous nous réjouissons de bénéficier des grandes compétences qui existent déjà ici dans des domaines qui nous sont chers, comme la formation des jeunes, l’innovation et la durabilité. Je tiens d’ores et déjà à remercier les équipes de Tony Estanguet et Etienne Thobois, avec lesquelles nous nous réjouissons de travailler. »

« C’est un vrai plaisir d’entamer une nouvelle collaboration avec nos amis et voisins de Lausanne 2020, a déclaré Tony Estanguet, Président de Paris 2024. Nous sommes fiers de collaborer à une approche nouvelle en matière d’organisation, plus collaborative, plus partenariale entre les villes hôtes, le CIO et l’IPC. Notre amitié, notre proximité et notre vision commune avec Lausanne 2020 sur de grands sujets comme la durabilité, l’environnement, l’engagement des populations, ont fait de cette collaboration une évidence. Les axes de travail sont multiples. Et les synergies évidentes, à l’image des actions en matière d’éducation que nous allons développer en France, comme en Suisse, en amont de nos événements respectifs. Comme nous avons pu le voir encore récemment à Buenos Aires, les Jeux Olympiques de la Jeunesse constituent un véritable laboratoire pour les Jeux, et nous sommes très heureux de pouvoir travailler au plus près avec les équipes de Lausanne 2020. Nous allons sans attendre nous mettre au travail en partageant au mieux les connaissances et l’expérience de chacun. »