La Russie inébranlable a repoussé les États-Unis et remporté l'or au hockey sur glace masculin

La Russie s'est révélée trop grande, trop forte et trop rusée pour les États-Unis. Les Russes ont remporté le titre masculin de hockey sur glace mercredi et confirmé leur domination aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020.

Le Russe Talisman Matvei Michkov a marqué deux fois, contribuant ainsi à la victoire finale de 4-0. Ses huitième et neuvième frappes de la compétition ont aidé son équipe à marquer un total de 29 buts en quatre matchs, avec seulement trois encaissés.

Les chiffres ne mentent pas.

"Nous étions physiquement un peu plus forts, alors lorsque c'était possible nous avons fait pression sur eux", a dit Michkov, qui a obtenu le meilleur score de la compétition. Il a également salué l'importance de la pénalité de six contre un en faveur de la Russie.

Russia celebrate with their gold medals |Thomas Lovelock for OISphotos.com

"La discipline joue un rôle très important", a déclaré Michkov. "Nous avons gagné aujourd'hui grâce à notre discipline et notre esprit d'équipe."

Les États-Unis ont commencé agressivement, déterminés à ne pas se laisser décourager par leurs adversaires qui avaient écrasé la Finlande 10-1 en demi-finale. Mais Michkov a tenu parole et la Russie est restée unie et compacte, écrasant ainsi les États-Unis qui n'ont pas réussi à déployer leur jeu d'attaque rapide.

C'est lorsque la passion des États-Unis s'est transformée en indiscipline que la Russie a frappé, marquant le premier but lorsque l'Américain Frank Nazar n'était pas sur le terrain après avoir été pénalisé pour obstruction.

"Le premier tiers-temps s'est très bien passé. Nous avons eu beaucoup d'opportunités et nous en avons profité lorsqu'ils avaient des joueurs dehors [hors terrain]", a déclaré le capitaine russe Ivan Miroshnichenko.

Lorsque son équipe a marqué un deuxième but en avantage numérique les propulsant à un score de 3-0 au milieu du deuxième tiers-temps, l'issue du match ne laissait presque plus aucun doute.

"Ce sont de très bons joueurs de hockey. Il est évident qu'ils travaillent dur et ils ont été forts sur l'échec avant", a déclaré le capitaine de l'équipe américaine Jimmy Snuggerud, se référant à la défense étouffante de la Russie.

Son gardien de but, qui a été remarquable et a bloqué 22 des 26 tirs s'abattant sur lui, a également été impressionné par les champions.

"C'est la première fois que nous jouons contre eux, a déclaré l'Américain Dylan Silverstein. Ils nous ont volé la vedette. C'est une bonne équipe. Ils ont très bien joué."

Le Canada a démarré sur les chapeaux de roue lors du match pour la médaille de bronze en marquant deux fois au cours des trois premières minutes. Bien que la Finlande ait réussi à réduire l'écart à un but à la fin du troisième quart, les Nord-Américains n'ont jamais perdu le dessus et ont remporté le match 4-2.

L'attaquant canadien Cedrick Guindon s'est démarqué. En effet, le joueur de 15 ans a tout d'abord terminé l'action du match à la 10e minute du premier temps, faisant grimper le score du Canada à 3-0. Puis, alors que la Finlande s'apprêtait à enfin égaliser, il a marqué un nouveau but pour l'équipe canadienne. Il a envoyé un dernier palet dans le filet vide en guise de célébration.

"Je suis vraiment content, a déclaré Guindon. La défaite a été difficile [2-1 face aux États-Unis en demi-finale], mais nous n'avons pas eu de mal à nous concentrer pour ce match. On a fait comme si c'était un match pour la médaille d'or."

Matvei Merkulev shoots at goal | Thomas Lovelock for OISphotos.com

La Finlande se place tristement en quatrième place, mais cela n'empêche pas le défenseur finlandais Elmeri Laakso d'être fier de son équipe, surtout après leur défaite cuisante contre la Russie à 10-1 en demi-finale.

“Nous nous sommes beaucoup améliorés par rapport à hier, c'était très important, s'est-il exprimé. Le Canada est l'une des meilleures équipes du monde et le niveau de leur attaque était très élevé."

OIS ln/pp/sg

Par Olympic Information Service (OIS)

Restez à jour en suivant OIS sur Instagram, Facebook et Twitter