A 300 jours de son ouverture, Lausanne 2020 présente ses pictogrammes

Les pictogrammes, représentations graphiques de disciplines sportives, sont un élément central de l’expression visuelle des Jeux Olympiques. Fidèle à sa vocation formatrice, Lausanne 2020 a confié leur développement à l’école romande d’arts et communication de Lausanne (ERACOM). Ils sont présentés aujourd’hui à l’occasion des 300 jours nous séparant de la cérémonie d’ouverture.

L’ERACOM, dont les apprenti·e·s  sont déjà à l’origine de la mascotte « Yodli » présentée au public en début d’année, a pour cette nouvelle mission mobilisé trois classes de sa filière graphisme. Ce sont en tout 36 apprenti·e·s qui ont collaboré pour livrer le travail final présenté aujourd’hui.

Le résultat comprend 16 pictogrammes, représentant chacun des sports inclus dans le programme de Lausanne 2020. Ils ont été validés par chacune des fédérations sportives internationales concernées.

Adrien Jenni, Directeur de l’ERACOM a déclaré : « Nous sommes très fiers du travail réalisé par ces jeunes apprenti·e·s de première année. La mission a nécessité une année entière de travail. D’une trentaine de propositions différentes, nous sommes arrivés à trois, finalement départagées par un jury composé de représentants de l’ERACOM, de Lausanne 2020 et du CIO. Tout comme pour la mascotte, nous nous réjouissons de voir maintenant ces pictogrammes prendre vie et contribuer ainsi à donner une identité aux Jeux de la Jeunesse de 2020. »

Une fois les pictogrammes finaux choisis, c’est une quatrième classe de quatrième année de la filière interactive media design qui a travaillé à leur animation. Ces pictogrammes animés sont visibles dès aujourd’hui et seront utilisés sur toutes les plateformes digitales de Lausanne 2020, avant, et bien sûr pendant les Jeux.

Viviane Morey coordinatrice des projets Lausanne 2020 à l’ERACOM a ajouté : « Nous nous sommes principalement intéressés au mouvement des sportifs, en nous inspirant des positions les plus fréquentes observées dans ces disciplines. Plusieurs techniques ont été appliquées, de la peinture au dessin, en passant même par des essais avec de l’eau et des balais dans la cour de l’établissement, à la manière de la calligraphie chinoise. Nous sommes très heureux du résultat final. Contribuer de cette manière au développement d’un événement Olympique est bien sûr une grande fierté pour nous. »

Ian Logan, Directeur Général de Lausanne 2020 a exprimé sa gratitude : « Le succès de Lausanne 2020 se mesurera aussi à l’impact que l’événement laissera dans les écoles. Aujourd’hui, des centaines de jeunes développent des connaissances à différents niveaux en contribuant à préparer Lausanne 2020. Cet engagement de la jeunesse fait partie de l’ADN de notre projet, et en fait toute sa pertinence. Je tiens à remercier l’ERACOM pour ces travaux de grande qualité. Nous nous réjouissons de continuer notre collaboration avec d’autres missions encore. »